No man's land

26 juin 2016

Je en veux pas rater ma vie et suivre mes objectifs....

Même quand le week end vient, je n’arrives pas à me relaxer complétement quand je vois la sommité de chose que je dois faire de mon côté et ma formation..;c’est hardu , assidu...^^ Je me sens anxieuse, car mon esprit voit toujours au delà pour s'organiser à survivre de quelque manière que ce soit...Heureusement que Pierre m'aide quand il le peut...Mais j'aimerais vraiment avoir du temps pour passer mes cours de code et faire du sport, je n'arrive plus accepter mon corps et mon apparence, c'est dur tout les jours car je n'arrive pas a me trouver , je me sens en décalage et frustrée(sans savoir d’où cela vient), car il faut avancer, oublier pour remplacer par d'autres informations.^^
La fatigue ma lus grande ennemie, me prends et je n'ai plus le temps de créer ou de vivre...je ne veux pas devenir un zombie toujours au top efficace et produire pour produire sans réfléchir de ce que je veux faire de ma vie.. Une chose est sûre, je ne pourrais pas assumer un boulot stressant, je veux faire des choses créatives à mon rythme qui a être mon propre maitre..et je trouverais car j'ai toujours eu des idées...mais hors de question de demeurer en ville indéfiniment avec un rythme de vie soutenue, j'ai besoin de nature, de choses qui me calme, sinon je vais y rester un jour ou l'autre alors que je sais que je peux faire autrement.
i bielive in me, just.
Alors imaginez là ma vie si je devais en plus avoir un enfant, je n'y survivrais pas, pas que je n'en veuille pas mais dans une autre vie peut-être je laisse ça à ma sœur la princesse qui voulait vivre dans un foyer sécurisant avec mari et marmots...ce n’est surtout pas la vie que je m'imagine et j'ne ai des vertiges à l'idée de se dire que tout est acquis et que rien de neuf , de positif va se passer dans ma vie..., surtout dans ce monde et là ou je me trouve. Je suis une aventurière dans l'âme...Mais J'ai peur d'être fatiguée, d'être tué dans l’œuf et actuellement j'ai peur que cela ai commencé, tout comme mes parents qui ne sont jamais allé au bout de leur rêve alors qu'ils avaient pleins de talent(danseuse étoile, et guitariste..)... Je veux vivre de paix, de calme, de temps pour soi, d'avoir de la sagesse à partager de créer de montrer une voie et se dire que je suis bien placé car j'ai décidé de découvrir, de partager, de ressentir en toute liberté et choix ce que je décide de vivre..;alors oui ça peut sembler égoïste de ma part, mais plus j'avance dans la vie, plus je sais ce que je veux ou ne veux pas, et si je ne dance pas ma chanson c'est comme si j'étais déjà morte...Il y a des choses incertaines, mon corps ne me suis pas toujours, je n'ai pas le permis, mais j'aimerais transformer cette chose en possibilité, mais quoi que j'entreprends j'ai l'impression de franchir des montagnes et peu à peu un petit bout de moi reste en route sans avoir si je fais le bon choix et si ça m’amènera quelque part, j'en serais très heureuse.
J'ai envie de chanter de l'opéra , j'aimerais être géobiologiste, Naturaliste cavalier, Protéger la cause des enfants, des sages et des animaux car ils sont notre avenir...gardien des forets et du savoir secret que l'on prodige qu'a ceux qui le cherche vraiment, travailler dans une ferme écologique et bio, écrivain spiritualiste et psychologique, auteur de livre pour enfant pour transmettre le merveilleux que l'on peut être adulte et avoir gardé son âme d'enfant, recréer un monde des univers au multiple design que je vois sans cesse dans mes rêves, danser sous la pluie et rire aux éclat, Parler et chanter avec les oiseaux, être mince comme un clou et ressentir aucune gène physique a me mouvoir gracieusement,avoir les moyens de voyager sans limitations, ni réserve, sans qu'on me dise qu'étant femme je risque toujours quelque chose ou que mes pieds fouleront.J'aimerais que chaque personne que je rencontre, sois un lumière que je puisse transmettre, un air qui remplira de souvenir les autres villages à venir les champs des possibles.Mon cœur est comme un papillon coloré qui veut butiner, apporter, modifier dans ce chaos de vie étriquée où la folie semble avoir pris le cœur des hommes. Montrer que rêver et réalité soient possibles sans être traité de doux dingue ou d'utopiste et qu'à la fin de ma vie je sois folle d'enivrement au moment du grand passage auquel tout homme ne peut se déroger...je m'endormirais dans les hautes sphères et je continuerais mes périple enivrants...Avancer, apprendre, transmettre...avancer...I hope, ikeep the hope...

Posté par oizofu à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 mai 2016

Les surréficients et Asperger..

On est loin de se sentir surdouée bien au contraire, de plus je n'aime pas ce mot, je préfère surréficient.Non au contraire c’est les derniers a le savoir car leur mode de pensé diffère (et je dis pas supérieure) font qu'ils pensent qu'ils ne sont pas normaux car peu se retrouve ou se reconnaissent entre eux(car beaucoup de surréficient ont différentes defallances, on est pas tous sur le même schéma..mais les généralités reviennent), d’où le manque de confiance pendant des années. On est généralement rêveur en classe, on manque d'attention car on s'ennuie, ou on en comprends pas cette manière d'apprendre ou d'enseigner , on est généralement dernier de la classe car le cerveau droit prédomine sur les cerveau gauche bien rangés et beaucoup plus nombreux.Ce sont justement des cerveaux gauche bien alignés qui semblent surdoué en premier lieu, mais il semblerais qu'ils soient intelligent et bien développés du cerveau gauche parce qu'ils correspondent au système de cette zone.De ce fait on se renferme, tout en essayant de faire la bouée de sauvetage en essayant de comprendre le monde qui nous entoure mais en vain, on se sent agressé, incompris , isolé, émotif, hypersensible, on absorbe tout comme une éponge. Car justement introvertie on joue sur la façade, la peur d'être découvert au début alors on compense en faisant des blagues vaseuses en essayant d'attirer la sympathie du public, dévier les regards, mais cela nous demande beaucoup d'énergie et tôt ou tard on retourne dans notre grotte se ressourcer, et quand on est découvert et que le masque tombe, c’est presque une tragédie car on devine tout, la pensée des gens, par leur façon de faire, de bouger, de gesticuler, d'écrire, tout passe au crible, notre cerveau s'arete jamais, il analyse il pense, il trouve des causes a effets, et comprends même inconsciemment des mécanismes mécanique ou spontanée comportementaux de la vie, on engrange des infos,on observe, et parfois cela ressort en sagesse des années plus tard...(on est monocordes aussi, très inspiré,les informations coulent d'un flot constant et de plusieurs sources simultanées, on est parfois plus Mars que Venus car on informe, on donnes des solutions, parfois on est pas du tout dans l'émotion, on est dans la pratique, soulager, réparer et cela très vite sans détours...^^) sans savoir pourquoi(j'ai eu ce décalage entre le fait que très tôt j'avais des paroles spirituelles et de justesse alors que physiquement je faisais plus jeune par apport a ma mentalité, et beaucoup de gens m'ont souvent fait de cette remarque décalée, j'ai toujours été une fille qui parle de choses sérieusement mais qui parfois ne se prends pas au sérieux...car on sait s'amuser aussi, on peut bouquiner pour satisfaire notre soif insatiable sur le savoir pour se donner de la contenance, pour compenser, mais on peut aussi voyager, faire dus sport..on est pas limité, justement on ne se sent pas limités, juste par les gens qui ne comprennent pas notre mode de pensées, qui nous aspirent, nous retiennent..Ce n'est pas seulement introvertis, en ce qui me concerne, je peux m'occuper toute seule, recréer le monde en partant marcher, creerr, chanter, danser, coudre, écrire, parler une autre langue, cela pendant des heures dans mon calme, sans rien n'y personne, la solitude et la créativité sont une façon de se créer un monde a soi, sécurisant, ressource, un cocon, et pourtant tu vois je suis devenue sociale par la suite et avec le temps car j'ai bien compris qu'il fallait léguer tout ça, l’exulter, le transmettre, le sublimer... et il a bien fallu le faire, mais parfois j'ai encore des doutes, des périodes ou je me sens vulnérables, ou je pense que j'ai encore des defaillence au niveau de mon comportement ou de ma façon de faire de parler, de penser. Par exemple je suis souvent maladroite (moins étourdie qu'autre fois...xd)parfois en mots ou en geste, ou gestuelle, j'ai tellement d'empathie que je m’excuse là ou je ne devrais pas m'excuser car les autres ne s'en sont même pas rendu compte que j'ai fauté....mais mon cerveau, ça le travaille, c’est presque handicapant..Comme une sorte de culpabilité mal placé et une remise en question de son soi jugement qui nous surveilles selon nos hauts critères comme un boureau...Je peux être drôle ou prendre un autre masque ça ne sera jamais moi, tout est fait au départ pour cacher ses failles et rentrer dans la norme, dans le moule et surtout ne pas se faire remarquer, mais on a beau faire on en se sent en décalage, car le monde ne reflète pas ce que nous sommes dans nos yeux et dans notre profonde conscience, perso, je trouvais pendant longtemps certaines personnes du monde stupide, nonchalante, inefficace, lentes, méchantes ou tout simplement bête, pas par dédain mais par simple observation car je savais qu'on pouvait toujours faire mieux, ou qu'il y avait d'autres solutions et je en comprenait pas pourquoi ils ne le faisaient pas, même en se plaignants, ils retombaient dans les mêmes pièges faciles de la vie... alors que moi on me poussait dans a famille a un perfectionnisme torturant et sans nom... on me disais que je me compliquait la vie a trouver des solutions que je trouvais plus rapidement , que je cranais, ou bien on ne m'écoutait pas...alors que sur mon point de vu ce sont les autres qui se compliquait la vie et qu'ils étaient bien bête de ne pas écouter la raison..;on sait qu'on a des dons ou des capacités, mais on fini par les cacher car on est montré du doigt, d'être ou de faire comme les grands d'être fayoteur , on a peur d'être jugé ou d'être exclu, de ne pas être compris, ou d'être ciblé de différents..Déjà à l'époque j'aurais du comprendre pourquoi je m'entendais bien avec les plus âgés, et les vieilles personnes ils m’apaisaient.Tout cela par réaction faisait qu'à l'adolescence que j'avais pas envie de me calquer sur les jeunes de mon age et j'ai tout fait au niveau comportemental et vestimentaire d'être encore plus décalé pour ne plus leur ressembler tout en me cachant...Challenge, mais au moins je ne jouais plus au mouton mimétique..;je pensais que mes dons n'étaient qu'un trait en dehors de qui rentre comme surdouance, un truc que personne ne remarquerait ..Voilà pourquoi encore il y a peu je ne comprenais pas pourquoi on m'enviait et pourquoi parfois on me détestait pour ce que j'étais, et je m'en voulait car je en comprenais pas la réaction des gens..le fait d'être dévoué dans le passé , patience, ou efficace au final ne m'a rien apporté de plus que des gens qui m'utilisait (j'ai du passer par 4 manipulateurs narcissique pour comprendre qui j'étais, ce que je voulais être, et ce que je ne voulait plus...les gens en sur douances ont tendance a attirer les manipulateurs car on a ce sentiment d'injustice de la vie et on veut la rendre de manière trop sincère, franche, saine et cela peut paraitre 'gentil' 'naif'..mais agressif pour les autres car que vous le vouliez au non, ça emmerde des fâcheux que certains gens fasse du bien..)ou bien qui me dénigrait car je ne savait pas me lâcher ou m'amuser comme eux, mais moi je ne comprenait pas leur monde de pensé, encore aujourd'hui je ne comprends pas certaines réactions ou comportement de certains normopensants, futiles,flou, complexe, inutile, perdant leur temps précieux.xd Et parfois j'envie leur aisance en public, le fait qu'il ne se prennent pas la tête que tout devient naturel alors qu'on fait des efforts de fou pour paraitre dans la norme..J’envie parfois qu'ils s'amusent de rien parfois et certains reconnaitrons la chose a m’excuser par avance, ou souvent de ce que je pourrais dire avec maladresse si je dis une chose blessante inconsciemment ou spontanément.^^Mais je ne le fait qu'avec des gens avec qui j'aurais jaugé un minimum.^^ Après avec le temps je dirais qu'au final ça m'a permis de voir les deux partit et m'ayant débarrassés de certains fâcheux et ayant bien observer ce système et ce monde, je peux m'adapter en toute circonstances au évenements tout en étant réactive et organisée.C'est presque un rythme un jeu, une habitude, et on dit bien que c’est dans les habitudes que reigne le confort. Et au moment ou on commence a me cerner je change encore de casquette, Je m'évade je change de confort et je prends d'autres risques avec en bonus de s'ouvrir a la vie, a la nouveautée, pour apprendre, comprendre, expérimenter...C'est pas plus mal, et j'en soufre pratiquement plus car j'ai trouvé mon rythme, les genre de personne avec qui j'aime bien aller , mes activités et mon style de vie;...sous réserve encore que je change.xd Pardon du pavé, fallait que ça sorte...C’est que ça fait vraiment témoignage là;^^Et le pire ou plutôt le meilleur, quand je regarde en arrière , je vois qu'aujourd'hui je suis parmi celle qui a le plus avancé dans la vie comparé a mes petits camarades de l'époque qui me devançaient, la roue tourne pour tout le monde.^^

Posté par oizofu à 00:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 février 2016

L'insidieuse...

Cette petite insidieuse me traine dans sa folie ou le temps ne ferait pas loi même si le soleil était de son plus éclatant.Ma conscience perds le fil conducteur de la raison et il serait difficile de définir ce qu'est réellement l'ordre des choses d'un point de vu au plus approfondit de mon être.J'ai perdu le gouvernail, et mon bateau entrevois d'autre horizons dans les méandres d'un brouillard ayant pris la consistance d'une soupe de gris qui veut m'avaler; m'annihiler dans sa tempête faites de règles et de logique, mais je lutte car j'entrevoie la lumière, je sais qu'elle existe, tell une légende, un souffle à peine murmuré dans la conscience des hommes qui s'efface dans les abimes de l'illusion matérielle.Je suis enfermée, malmenée dans dans ce bocal de cristal si fragile, ou se mêle émotion, conscience et intuition... et pourtant si je devais la quitter, le monde de ce bocal ne changerai pas pour autant, on pourrait me maudire d'être partie ailleurs, mais ce qui risque de changer c'est moi même et tout ses horizons si peu emprunté au courage, au détachement, au laché prise, et au renouveau.
J'ai besoin d'une bouée de sauvetage, je ne sais pas par où commencer, ni ou la trouver car ma vue se trouble, sous le poids des responsabilités, des devoirs ,des pseudo objectifs..., Ou bien serais-ce une fuite en avant encore une fois?J'ai perdue déjà pied...je sais que l'aide ne viendra pas de l'extérieur tant que je ne prendrais pas une décision drastique.Je ne suis même pas sûre que mes paroles, ou mon être en général soit compris, et je ne comprends pas moi non plus pourquoi je m'évertue à rester alors que mon âme me souffle corps et âme de partir me réaliser ailleurs encoe une fois, mais ma conscience cette insidieuse qui connait l'amour, la peur, me ramène toujours a mon point de départ.Le poids des responsabilités, de ne pas blesser,la conscience au moins d'avoir pu au moins apporter quelque chose.A moins que ce soit cet ego qui encore par le biais des émotions joue une encre annoncé sans pour autant la voir? Dieu qu'il est difficile d'être un être humain fait de conscience, de responsabilités, est-ce que la libre arbitre a vraiment été un cadeau?Tel un philosophe je vais encore me pencher encore sur la question de l’Âme et l'esprit humaine avant qu'il ne soit trop tard...^^ (Extrait de mon petit livre de pensées..

Posté par oizofu à 00:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 janvier 2016

Surréfissience...^^

Fil d’actualité

Aujourd'hui une page se tourne et je vous révèle enfin ce qui m'a pourri toute ma vie, cette sensation de n'avoir jamais été comprise, d'être en décalage, avancée dans certains domaines et parfois en recul avec des choses basiques, une aptitude sur plusieurs front en autodidacte, mon intuition fait parfois peur car efficace a 100 pour cent, et ma créativité diverses et mon problème de concentration vient de là.J'ai lu l'ouvrage de petit colin'je pense trop' et bien d'autre livre traitant sur le sujet car je voulais savoir pourquoi et comment gérer cette personnalité atypique, et je me reconnais enfin là dedans bien qu'une comportementaliste ma bien affirmé, que je faisait vraiment partie de ces gens surréficients.
Je ne voulais pas la croire à l'époque ça me semblai trop gros, une nigaude qui se dépréciait tout le temps car spontanée, maladroite, et pourtant avec le désir de faire toujours mieux dans le dépassement de soi pour retrouver sa confiance perdue, a l'idée même de penser que je pouvais être considéré comme surdouée aurait pu être mal perçu et aurait mis encore plus de distance avec les gens avec qui je voulait me fondre, me connecter, mais encore aujourd'hui je n'arrive pas a exprimer mes doutes qui sont perçu comme angoissant, mes choix qui sont perçu de façon infantile alors qu'il n'en ai rien.je comprends mieux ma façon de penser mais aussi que je ne suis pas la seule dans ce cas là.
Ce n'est pas une maladie, c'est juste un état d'être différent de percevoir la vie et qui encore mal connu car nous sommes a peine 30 pourcent de la population de faire partie de cette catégorie(le cerveau droit est maitre.^^).Le fait que nous avons besoin parfois de nous couper du monde n'est pas égoïste c’est juste que nous percevons trop, nous n'arrivons pas a assimiler autant d'information car nous sommes des capteurs, et nous captons tout, d’où le fait sur le moment de toujours choisir la meilleur option de pensé de parole...et parfois on nous demande très vite de répondre, nous nous trompons, bafouillons, et parfois blessons, alors que nous ne voulions pas, ressentons trop,nous sommes comme des éponges et nous avons besoin de le canaliser, notamment je le fait avec le chant,la musique l'écriture, le sport et le dessin.^^
D’où le fait exulté cette montagne d'information , car nous adorons monter des projets de bout a bout, autonomes, quand on est lancé on ne nous arêtes plus,nous adorons les défis et nous sommes très endurant pour aller au maximum...en comme des hyperactifs toutes les journée, nous en faisons toujours trop, chaque chose est une mission a laquel nous devons la mener a terme car nous nous assimilons a nos actes, expérience et infos, et rien n'est inutile en soi si on peu transmettre pour faciliter le projets des gens ensuite, une façon niaise de se croire nécessaire et utile a ce niveau je vous l'accorde, mais notre pensée en arborescence nous fait prendre plusieurs chemins en même temps, nous voyons tout les résultat avec un intelligent enchevêtrement de probabilités de cause a effet agrémentés inexpérience personelles et d'observations et nous devons tenir le rythme malgré tout. Nous sommes des drogués du travail, et si nous épurons pas un peu, il arrivera un jour ou le burnout se profile..Car pour bien fonctionner nous devons avant tout aimer ce que nous faisons une espèce de jouissance mentale. Nous sommes d'ailleurs plus mental que physique mais ça dépends les domaine.Avec notre esprit , notre imagination et créativité, nous pouvons recréer le monde, un monde déjà bien présent sur les bancs d'école, lorsque le système qui s'adresse a des cerveaux gauches nous étriquaient.j'étais persuadée d'être mauvaise élève autant dire qu'a l'école j'atais frustrée d'être parmi les dernières et puis il fallait gérer les problèmes de religions de ma famille et le divorce de mes parents, les de-management multiples, au collège, j'étais dans la moyenne, mais j’étais constamment agressée par le fait que je me sentait différente et que je ne m’intégrais pas , j'avais des réactions incompréhensible vis a vois des autres, bien sûr j'avais des amis du même cas alors on se soutenait du mieux qu'on pouvait et au lycée j’avais intégré enfin une branche épanouissante dans le design pub illustration, je ne vous cache pas que je faisait partie des meilleurs élèves qui avait même attiré l'attention du rectorat lors d'un control de visite (sans vouloir m'enorgueillir, c'est juste que j'ai enfin compris ce jour là en partie qui j'étais vraiment...), et le dessin et la rêverie faisait partit de mon univers...c'est qu'avec le temps que j'ai compris que j'avais beaucoup de capacités refoulées et mes professeurs se sont rendus compte, que j'avais un don pour le dessin, la musique, le chant et la capacité d'écrire des histoires...et le design, plus tard les langues et le sport viendrait se rajouter...a 6 ans je me souvient avoir créer un château fort avec des agrafes des cures dent et du papier a carreau...mais aussi des cabanes en bois pour les fourmis, j’observai beaucoup la nature , je voulais être une fée petite, par la suite au fur et a mesure de ma conscience apprentissage à 6 ans je voulais être sage femme, à 8 ans, aventurière, 10 ans, paléontologue, à 12 tenir un ranch pour chevaux et une ferme, a 14 ans, une elfe...oui a l'époque a cet age là on restait un peu niais...et il avait beaucoup d'analogie et de concept-idées qui s'ouvraient a moi sans que je les comprenne...
Beaucoup de mes capacités, gainaient ou surprenait les gens, car ils ne comprenaient pas pourquoi je faisait cela, pour certains c’était de la jalousie même de mes proches, une enfant avec des paroles étranges ça dérangeait...on me disait trop émotive, bipolaire, pas constante du tout, de tout prendre à cœur, de trop ressentir...et puis personne ne m'avait montré comment me canaliser, ma famille n'avait pas le moyens de me donner de grandes études, bien que ma mère voulait que j’aille au maximum pour ne dépendre de personne ni des hommes, ni des gens(j'avoue encore une fierté mal placé...mais Mum a toujours raison à se niveau là.^^)...il y avait de rare personne qui avait su déceler ces choses en moi mais je ne l'ai su que plus tard, ma prof de dessin, mon professeur de musique, certaines dame du CDI qui avaient tous plédoyés a m'envoyer dans un lycée a Montpellier ou je serais bien, ils m'ont soutenu car ils savait que sur les 400 élèves, je ferait partit des 20 retenus et ça n'a pas loupés...par la suite à la fin de mes études,j'ai eu beaucoup de ftrustration de ne pas pouvoir faire un bts car il n'était pas encore créer a ce moment là, et j'ai rejoint l'univesité de montpellier 3, une année chaotique, pourtant, le cerveau droit aurait du se sentir à l'aise, mais comme une bonne soldate parfois j'aimeais bien être cadré pour mieux m"parpiller, là trop d'infos et de nouveauté, m'ont fait perdre pied, ce 'nest pas ce que ej voulais faire comme études, mais ej voulais continuer avid e d'expérience et d'apprendre.J'aurais voulue intégrer une école de bd, graphisme, genre Angoulême, Emile chole ou les Gobelins, mais ma famille manquant d'infos et d'argent j'ai du me résoudre a l'université je n'y suis resté qu'un an en art plastique, une prof m'avait dans le collimateur et je su que ce n'était pas ma voie le plastique mais le graphique oui., et j'ai eu l'opportunité de pouvoir travailler dans un magasine national pendant un an, car je faisait beaucoup de convention et j'adorais le contact..information, ça ne voulait pas dire que je me sentait plus a l'aise avec les gens, j'étais comme un poisson dans l'eau dans mon domaine, mais j'étais aussi fragile qu'une feuille, aussi émotive et sensible que n’importe qu'elle fille de cet age là.Et a part mon père, ma sœur et ma grand mère, je rencontrait le premier manipulateur en dehors qui avait trouvé sa bonne poire pleine de rêves et d'espoirs sur les choses de la vie.J'intégrais une maison d’édition et je n'aurais de cesse de me donner à la tache pendant 12 ans dans cette maison d'éditions qui m'offrait opportunité, confort de vie par le salaire et indépendance, mais ce n'était qu'une couverture car je me sentais toujours seule et incomprise, alors je jouait des masques en sociétés(pas pour tromper, mais pour me protéger...^^), même ma relation avec ce toxique narcissique dura au moins trois enfer d'enfer de sadisme, d'humiliation, d'anéantissement de ma personnalité, il m'a rendu complètement folle et déconnectée alors que le fou c'était lui..je l'ai quitté abruptement avec l'aide de ma famille...sinon j'y serait restée.Je ne saurait trop vous conseiller la lecture des livres sur les pervers narcissique, ils vous en apprendrons beaucoup sur votre entourage;.., il a fallu que j'en prenne conscience pour que peu a peu je me reconquisse en éliminant , tranchant net de ma vie tout ceux qui ne faisaient que m’étouffer, me faire du mal...car je sais que j'ai bon fond et que je me refuse a prendre partit quoique ce soit, mais ce soit les gens qui s'évertue a vouloir me mettre dans des cases a croire que je choisi des clans, ...il n'en est rien.... pour moi ce sont des combats vains qui fatiguent, improductifs...ce ne sont pas mes valeurs spirituelles.
Sans spiritualité, je 'n’aurais pas pu m'en sortir aussi, j'ai développée, plus d’empathie, et j'ai cherché de puis a comprendre le côté social, philosophie et psychologie humaine dans mes domaine de recherche libération...Car le savoir libère...j'ai du me battre par la suite pour me libéré comme une guerrière et le mot n'est pas faible, pour me déjouer des membres de ma famille qui voulaient régenter ma vie a mon retour, 25 ans , mon beau père Robert et ses remarques aiguisées et la grand mère qui veut encore te faire rentrer dans cette religion les témoins de jéhova, ma mère avec sa façon pied noir de régenter ma vie(sérieux ils voulaient que je indépendantise sans aide ni infos, j'étais perdue, je ne trouvait plus le soutient de ma famille...frères et sœurs ne faisaient que critiquer aussi a cette époque...alors au bout de deux ans je suis partie par dégout, je devait être encore forte et prendre sur moi -même sans savoir ce qui m'attendrait, mais j’avais confiance en ce quelque chose qui m'accompagnait tout le temps;.., des que j'ai eu une promotion de ma maison d'éditions, je me suis lancée...)), ma vie que je soupçonnait manipulatrice émotive, et ça n'a pas loupé, plus mon père qui croyait encore m’assujettir a son savoir écrasant..;des que j'ai commençait a le dépasser il a eu peur que sa petite 'poupee' lui échappe et il est devenu plus violent avec moi, j'ai du couper les ponts car je voyais en lui quelqu'un de possédé, je voyais une ombre noir le posséder tout comme ma sœur et ma grand mère, mais encore une fois comment expliquer cela sans être montrée du doigt? Le meilleur moyen a été de couper net mes liens qui m’empêchaient de m’épanouir...Mes trois année a Narbonne furent les plus belles de ma vie après mes études au lycée, j'ai fait de l'humanitaire, je me suis intéressée a plein d'atelier spirituel, un club de poème, du yoga, de la rando pédestre et du roller, tout y passait.jej voulais comprendre, ressentir, me centrer, comprendre, en même temps j'avais trouvé en complément la garde d'une grande dame de Perpignan qui n'était pas moins la propriétaire de tout les casinos du sud de la France.une bonne protectrice, une amie avec le temps et jusqu'à ce jour et encore aujourd'hui il a encore beaucoup de femmes plus âgées qui ont été adorables et qui m'ont protégés, conseillées, aimées sans réserve,Elles m'ont soutenus et je les remercie encore.Mercie mesdames Vano, Desnoz, Marti, Molinet, les diverses Danielles, et madame Cyr, et beaucoup d'autres dames que je ne peux nommer...sans vous je en serait pas allé aussi loin, vous m'avez donné tout votre amour et votre compassion, Je suis revenue a la trentaine et certain d'entre vous connaissez mon histoire, j'ai du acheter un appartement pour mes trente ans, car deux CDI et selon ma mère c'était une opportunité a pas laisser passer... mais je doute que c'était la meilleure chose a faire, bref, me rapprocher de Perpignan, n'était pas la meilleure chose, a Rivesaltes pendant trois ans j'ai pu aussi m’épanouir dans le sport, la campagne et un retour de famille moins lourde mais j'ai du retrouver du travail et les choses ce sont envenimés dans ma famille une nouvelle fois, je ne prenais partit pour personne , j'essayais d'être a l'écoute de tout le monde, j'étais l’élément extérieur, qu'on esseulait parfois...mais je en leur en tenait pas rigueur..je ne cherchais plus a comprendre pourquoi, on venait me chercher que 'lorsqu’on avait besoin de moi, quand j'ai compris qu'on m'utilisais une nouvelle fois sans essayer de me connaitre, puis, j'ai cessé d'agir en disant oui a tout pour avoir de la reconnaissance...et pourtant on m'a encore obligé a choisir a me ranger, avec mon travail soutenu au Ccas , j'ai fini par tomber malade, et a m'auto détruire, car j'avais beaucoup pris sur moi ces dernières années a tout les niveaux.je ne souhaite a personne les choses soutenu a laquel je me suis confrontées, séparation, douleur, mort, maladie, dureté de la vie, en parellele beaucoup de fatigue et c’est là dans ce tumulte que Pierre est entré dans ma vie..une personne qui me ressemble beaucoup en tout point et je savais quand je l'ai vu la première fois qu'il ferait partit de ma vie.J'ai eu peur que ma personnalité atypique lui fasse peur, le fait que dans le couple je sois très indépendante, plurielles, surprenante, avec beaucoup d'humour discutable...bornée têtue et en plus réussir là ou les gens doute était ma spécialité, car je sais quand je vais réussir ou non et j'en démords pas, une personnalité très masculine, unisexe..., et une personnalité qui n'aime pas étouffer..;Je peux aimer sans posséder, ni jalouser , c’est la base, ça peut être perçu comme du pas sérieux ou je m'en foutisme alors que non....C’est difficile d'accepter quelqu'un de nouveau de partager sa vie quand déjà elle n'est pas facile, et j'avais baissé ma garde par tout ces soucis et problèmes, j'avais accepté qu'on m'aide et on me soutien une nouvelle fois, mais je me refusais que Pierre joue ce rôle là et des que je le pouvais je reprenais sur moi même je voulais aussi qu'il soit fier de moi et qu'il n'avait pas a s’inquiéter, je suis convaincue que lorsque je vais bien je suis une battante... il mérite autant le bonheur que moi, j'avais décidé que nous nous battrons ensemble contre tout ces puants et ces difficultés tout en partageant beaucoup de moments de bonheurs, de rires et de situations et de points commun sur notre vie que s'en était bluffant.^^ J'ai encore l'impression parfois de me reposer sur lui , mais il me dit que c'est ce qu'il demande..il faut comprendre que lorsque qu'on se bat tout une vie on devient suspicieux ou méfiant de la façon de laisser faire les personne a gerer vos vie en toutes confiance et moi, je dois faire un travail sur cela.^^ aujourd'hui je le vie mieux, car moins de jugement, mais quelques soient mes choix et mes gestes je suis toujours jugée car les gens ne veulent pas se donner la peine de mieux me connaitre ou me comprendre...et il faut une bonne excuse pour me faire sortir de ma grotte ou je me ressource.^^Oui par ce que Geek quand même , il faut le nourrir cet enfant intérieur et il a grand faim.^^
Pour bien fonctionner nous avons besoin de stimulation, de nouveautés, des objectifs a résoudre,avancer dans la vie, vivre sont temps, a comprendre, l'information fait partie de nos vie...alors oui nous sommes gentils la plupart du temps, un bon fond epris de justice, on aime pas les enculeries, les factices, les puants, et tout ce qui pourrait nuire ou entraver une action juste..., C’est pour cela que nous sommes victimes favorites des manipulateurs, nous sommes une 'espèce' stimulante pour lui a détruire.^^, Mais en ce qui me concerne, j'ai beau avoir un esprit ouvert, d’adaptations et compatissant, avec les evenements de la vie, j'ai appris aussi a me rapprocher de ce cerveau gauche à équilibrer les deux dans ce système aqueux essentiel qui produit l'unité centrale, ce fameux cerveau gauche malgré tout très utile maladroit, limité , étriqué qui semble fait de logique , sectoriser tout, trier tout...et de schéma comportementaux basiques qui parfois nous font peur tellement cela implique des choses par la non réflexion du acte ou d'un projet fait à la sauvette ou avec les pieds.Le surréficient s'organise toujours a l'avance ne laisse rien au hasard et est toujours désarmé quand il voit des choses des actes, qui ne mèneront a rien, lorsqu'il prévient on se moque de lui, quand ça se réalise, il est prier de fermer ça gueule car malvenue.Nous voilà dans la légende de Cassandre qui pouvait voir savoir mais qui ne pouvait rien dire et ne regarder que le résultat désastreux qui se défilait devant ses yeux.
Nous ne sommes pas des génies,nous ne sommes pas super intelligents dans la façon dont vous pouvez peut-être l'imaginer a ne pas confondre, nous voyons et ressentons le monde différemment et nos actes seront forcement différent que la plupart des gens car ils offrent et proposent d'autre manière de répondre a une question donnée.Ne jugez pas trop vite ce que vous en connaissez pas ou ne comprenez pas, observez et vous verrez qu'il y a des domaines ou nous sommes vraiment très utiles et complémentaires.^^Merci de m'avoir lue jusqu'au bout les plus vaillants.^^
Pour plus d'infos sur les surréficients je vous invite a lire ces articles:http://www.calay.be/douance.php
http://nature-o-sante.com/…/la-surefficience-mentale-quand-…
http://gappesm.net/…/…/Lauranne/surdoue-heureux-intelligent/

Posté par oizofu à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 décembre 2015

Message de fin d'année 2015, le bilan?

Un petit message de reveillon de Noel.

Nous sommes en 2015 et mon sentiment est que nous passsons definitevement une autre ére où les choses ne seront plus les mêmes.Il va falloir conscientiser nos gestes, nous informer au mieux de façon a ce que nous soyons pas désarçonnés par els evenements sans compter le fait que l'année prochaine est une année de conclusion générale ou je serais calqué.Année neuf en singe, je suis curieuse, mais prête a accueillr tout ce qui va se transformer et tout ce que je vais laisser derrière moi.

Je suis entrain de guerrir, prête à reprendre le sport, et une autre étape de ma vie.La crise existentielle est entrain de passer, je voudrais être plus sage.

Je change de statut de travail pour peauffiner mes rêves et me préparer a autre chose: travail, projet de vie, voyage, rencontre enrichissantes....

Je ne sais toujours pas quelle est ma place si un enfant devait venir.

Je suis entrain d'enterriner et de pardonner tout ceux qui m'ont fait du mal, mais je n'oublie pas.Je vois a quel point ça m'a rendu malade, j'ai faillis rapidement m'auto-détruire vitesse grand V tellement que c'était insoutenable de continuer dans ces conditions de vie.depuis que je guerrie, et que je prends un peu le temps dans cette tumulte une nouvelle force et conviction m'envahir, ça va prendre un peu de temps, mais je vais y arriver.

Le fait d'être limité financièrement me fait renaitre d'autres ressources.et renforce ma relation ave mon homme, plus j'avance et plus je suis amoureuse de lui, tellement il est l'homme imparfait que je souhaitais et qui avance avec moi et qui grandit.

Le seul hic est que ma mère est prise dans une enclave car ma soeur lui fait du chantage affctif une fois de plus et ma mère a provoqué cancer et disfonctionnement corporelle, cette fatigue était donc justifiée, je suis plus inquiete pour ma mère.Le rêve prophétique que j'ai fait se réalise au fur et a mesure, et se précise, mais plus avec le même étrat d'esprit, il faut se reprendre , rester maitre de sois même sans être pris dans le brouillard des illussions, je ne veux pas la plaindre, je souhaite qu'elle s'en sorte en ayant confiance en elle.Il existe des solutions, il faudra les prendre en vol, quelque chose s'est mis en place et nous guide.Le problème c'est que les autres par soucis de nous aider et conditioné par les mauvaises choses, nous ammenent a l'échafaud de certaines dignostics drastiques qui peuvent peut'être regler plus en douceur.Ma mère a été partagée et mêl dans a maladie ceux qui l'on trendue malade vont vouloir se l'aracher sans se remettre en question....Je ne refute pas la médecine conventionelle, mais a un moment donné elle m'a abandonné aussi là ou j'avais le plus besoin d'elle, et m'a épargné d'un côté ses principes barbares, je suis allée naturellement vers des medecins alternatifs qui m'ont données réponses autrement.Parfois il ne faut pas avoir peur de chercher quitte a se tromper, mais quand tu as mal tu ne peux malheureusement rester sur place.Nous verrons comment les choses évoluent.Mes frères en sont venus a me reclamer de ma personne pour parler a ma mère vis a vis de Laure.Mais j'ai ce sentiment que tout le monde a son point de vu a son niveau, je ne suis pas une faiseuse de miracles, je prodigue des infos certes, mais je ne donnes pas de solutions, car elle se trouve tout en chacun.La vie est faites de choix et de s'assumer.j'ai souvent des choix douloureux pour avancer en phase.Mais je crois que la culpabilisation s'arete quand tu as compris l'illusion et le brouillard qui me maintiennent en boucles d'érreurs.

Aujourd'hui les bases d'une nouvelles pages se tourne, je vais devoir encoe épurer pleins de choses, clarifier des choses et faire mon chemin.J'espèrepouvoir passer enfin mon code et mon permis, trouver un travail qui sois en phase avec mes aspirations et la santé de mon corps sans mettre en danger la situation de Mon companion.

Il existe des solutions et je les aies vus dans le vivier.Ce n'est que dans le vivier que nous apprenons le plus quand on en recule pas, et qu'on se donnes tout les moyens même quand on y croit pas même quand on a pas envie;Les choses et les gens viennent a vous comme une symphonie et vous voyez le programme et vous rendez compte de sa justesse et agissez en conséquence.

Je veux une année haut en couleur, faites de diversité mais aussi d'avancement, d'accomplissement, de satisfaction autour de moi et mes proches.Malgre l'air ambiance du monde morose, il est de notre devoir en tant qu'être huumain de rendre cette vie sacrée que la divinité nous l'a donnés, et ne pas baisser les bras, qui que l'on soit qui que l'on croit être a tout moment, nous sommes l'onde qui imprimons ce monde et notre trace décidera des générations futures.Nous ne sommes pas seuls, nous bien plus connectées que nous pouvons le croire, quand tout commence a couler comme une musique parfaite et energisante il ya fort a parier que vous êtes sur votre sentier du bonheur.

Ne faites pas trop cas des choses négatives qui s'agitent sur vous ou autour , rester calme, restez disponible, faites de votre mieux, pas l'impossible, ne culpabiliser de ne pas pouvoir faire plus en ce monde, votre coeur radar vous ammene toujours là ou vous devez êtere car vous êtes unique avec un rôle unique dans cette chaine pour que la machine le programme puisse marcher. Il faut se pardonner nos erreurs car elles ne nous aiden pas plus a nous relever et a avancer, nous ommes en vie et c'est en tant que tel que nous sommes les plus efficaces dans la matière, la divinité a besoin de nous joyeux, fort, positif,disponible et surtout que nous nous accrochons, nous ne laisson pas par hasard dans cette époque.Elle demande volonté, pardon et combativité pour des choses plus juste, la lumière doit renaitre dans toutes cette masse, et si par hasard votre chemin devait a s'areter soyez en sur qu'elle n'a pas été vaine d'autres personnes oeuvres, sans que vous les connaissirez.Aucun geste le plus anodin n'est pas inutile, elle se propage telle une onde et va traverser ceux qui sont receptifs a ces pensées et volonté positives.

Je ne sais pas ou je serais l'année prochaine, mais je refuse de ceder à la peur, je ferais de mon mieux et si un jour je dois avoir la mort comme amie, je l'accepterais avec joie sans rien regretter.Ce n'est pas une histoire de fierté, mais d'honneur et d'integrité d'avoir essayé de s'être racheté ses fautes acause de sa niaiserai, de sa méconnaissance, nous sommes imparfait, je en fuis pas, je 'lai intégré, ça fait partit de nous...je ne laisserai surement pas une grande empreinte, beaucoup de gens autour de moi ne risque toujours pas de bien me connaitre, de me comprendre ni qui j'aurais été...mais là n'est pas l'important.La vie ne demande pas a a ce que l'on soit toujours compris, ou que l'on rentre dans le moule , le plus important et de faire ce qui nous semble juste et d'avancer contre vents et marées, montrer l'exemple , redonner foi en quelque chose si cela est possible et tracer un chemin pour écrire une nouvelle histoire palpitante dans le livre des vies de Dieu.Nous vivons a travers lui et il vit à travers nous.

Par ce texte voilà une meilleure façon de célebrer noel.

Je n'oublie pas tout les refugiés, les pauvres, les gens en difficultées, les malades et les autres.J'ai une forte pensée de soutient a tout ces gens sui cherchent et se maintient dans l'espoir.Une personne de plus pense a vous.Courage, le fin de l'obscurité n'est pas loin, vous finire tous un jour par trouver si ce n'est aps dans cette vie, ce sera dans une autre, car on reviens toujours à 'lui'

In lakesh, amen, je crois..je croît..^^

Posté par oizofu à 18:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 décembre 2015

Des rêves et des buts.^^

Nous Voulons tous réaliser des choses avant de 'partir' et c'est quant nous sommes acculés que les envies s'impriment le plus dans notre esprit. Je ne sais pas si j'ai tout qui me vient maintenant mais j'agrementerai la liste au fur et à mesure que ça me vient.des inspirations et des informations données car souvent on ignore qu'on peut faire telle ou telle chose dans la vie.Je veux vivre , je veux essayer, je veux partager et ne rien regretter.Je ne veux pas rester sur la touche comme mes parents. Ma mère a faillis être une danseuse étoile, et mon père musicien ou écrivain.^^Tout deux s'empisonnait dans le pas possible et je m'enferme ou je profite des autres et au final ni l'un  ni l'autre était heureux.

 

J'ai fais dans ma vie beaucoup de petites choses impossible...juste pour prouver qu'on peux y arriver avec rêves et convictions...^^

 

Repartir à l'étranger pour un programme d'échange de travail.

Faire le tour de la France ou de l'Europe en voiture.

Revisiter le japon

Aller au Perou visiter des lieux mythique

Passer le permis

Continuer a visiter les parcs divers, musées, eglises, patrimoines...

S'occuper d'une chambre d'hote et animaux, avoir un atelier , donner des cours de dessins.

Ouvrir une boutique d'art, de perles ou de mignonerie.

Découvrir les choses en randonnée, en velo, en cheval.

Chanter pour un groupe

Faire du deltaplane

Jouer de la guitare ou du piano

Courir nue sur une plage

Aller a la rencontre des sociétées éclairées

Faire un voyage initiatique

Sauver une espece animale ou donner a des assoces vraiment si je suis superiche

Découvrir un jardin secret

Retrouver ma vraie famille

Savoir voler

Rencontrer nos frères galactiques qui savent vivre en bon intelligence avec es lois de l'univers.

Retourner au Un

 

Bien evidement , pour un gemeaux il ne suffit pas de toute une vie, mais au moins c'est un bon moyen de dépasser ses objectifs et qui sait, si je me concentre assez fort?

Posté par oizofu à 01:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2015

Le bilan dans la transition...

Il y a des vérités que seul le temps peut expliquer. Elle a tout son temps et insidieusement elle trouve sa raison, son raisonement.

Ce que tu t'épargne tu le perds aussi en positif. Je pense encore à ma famille, cette famille qui m'a pourtant tourmentée, malmenée je repense à l'encienne maison à Pia, la maison de l'orgeil, la maison qui remplaçait le chateau de carte de Moissac, quant nous étions ensemble quant je mettais de la musique ou des films qu'on s'échangeait un peu tout pour se dire que tout allait bien, les fêtes, les repas, les noels, les anniversaires, les oeufs de paques, les sorties en famille, les piques nique, les rires, les rassemblements, les projets en commun ,faire les boutiques entre femmes(enfin ma soeur et ma mère, moi je ne me suis jamais vu entièrement femelle, je me sens toujours aussi herma dans ma tête), le fait d'être rassuré de faire partit d'un clan, de compter un peu sur l'autre ne fusse que par sa présence...sauf que tout cela était basé sur du faux(elle savait que tantr qu'elle avait ce pilir elle nous tenait en hotage...), des fausseées, des faux -semblant forçé, chacun jouant le rôle de sa propre tombe en croyant que chacun pouvait sauver l'autre, et jusqu'a ce que chacun prenne son propre cheminde non sens , car sans l'autre nous ne somms plus rien...

Je ne remets pas en cause que ma mère croyait en cette famille tout comme ma soeur ou ma grand mère, mais idéees érronées de leur propre bonheur et de croire qu'on peut avoir du contôle sur les autres, juqu'à ce que je me ravise et que je me dise que chacun de nous essayons d'être un semblant de quelque chose, nous ne sommes et n'avons jamais été vraiment ce que nous voulions dans la perfection, nous ignorions ce que nous ne voulions pas devenir mais fallait bien choisir un chemin.

J'ai envie de ne plus regarder en arrière c'est trop dur de revenir en arrière et je ne crois pas que je regrette le geste de m'être protégée et d'avoir coupé les ponts pour mon propre bien ou ma survie, j'ai quand même un peu d'estime, ces gens me détruisaient, ce n'est pas une histoire de fierté mais d'évidence, je ne veux pas m'enfoncer dans la bétise en continuant à fulminer pour ou contre eux, je laisse tomber l'affaire je n'ai plus peur d'eux, ni de ce qu'ils deviennent est-ce que je deviens plus forte ou plus faible?Aujourd'hui je n'en sais rien,e st-ce vraiment important? Mon attention se porte-elle ailleurs?

Toujours est-il que je ne les recontres plus et ce n'est pas plus mal, ce n'ets pas une histoire d'évoluer mais de voir ce que l'on veut dans le tangible ou la matière et ravailler avec nous els alchimistes conscient on ne peux plus se permetre de travailler avec des élements defectueux qui nous apporteraient que des problèmes et pour cela il faut trouver d'autres chemins, d'autres réponse en se tranfigurant de cette matière ou nous nous positions dans notre niveau social-conscience-educatif-responsabilitée , je dois couper la branche et oublier que j'avais une soeur, un père , ujne grand mère, une tante, des oncles, des cousins et tout ceux qui veulent m'alourdir... je comprends que je dois encore prendre mes distances sans les juger car eux même on des moments de faiblesses et de force, que ça soit dans leur croyances, leur victoires, leur conneries... Qu'ils fassent leur vies, elles leur est utile, on doit s'accepter tel que l'on est, mais ne jamais s'imposer l'un a l'autre car on en sait jamais a quel niveau de perception nous ressentons les choses de la vie.notre éreure est de croire que les gens peuvent voir ou nous comprendre tel que nous aimerions être compris ou vu.Cette sagesse m'avait quittée, cette vision, car j'étais coupée de mon conseiller Lel, des livres , de ma recherche intérieure, car avec Pierre et son univers sacrement remplis et de nouvraux objectifs et de tout els evenementtiel qui comtribue a ma transfaormation intérieure je m'étais un peu perdue... jusqu'encore changer d'avis sur plein de choses, j'en suis conscience, ça ne s'aret jamais jusqu'a notre mort...

C'est moi qui est changé, qui ai oublié, je peux décider de rester spirituelle, même si les choses, les gens, les évenements semblent parfois aller au contraire.J'ai reçue des claques, des leçons de mes propres amis me reservant mes paroles bienveillantes, je n'avais pas vu qu'avec ma maladie , la perte de mon emploi, les histoires de famille, les coups dur, les déplacements que j'étais devenue négative, j'en suis même venue a douter et ne plus avoir vraiment confiance en moi alors que LEL et la vie n'ont pas cessé de me montrer qu'ils me soutiennent toute cette année 2015 en année 8 qui fut plus enrichissant en rencontres, voyages et moyens.

J'ai vraiment donné-récolté pour avoir tout ces cadeaux? Je me demande si parfois je les ai méritées, je me demande si je ne dois pas m'habituer à cela car rien n'est aquis tout change et rie ne nous appartient vraiment.

Aujourd'hui on me dit que j'ai une maladie chronique qu'il faudra suivre toute ma vie, qu'il va falloir prendre sur moi, faire du sport, voir faire un regimerégulier, un suivie de kiné et d'acuponcteur, je cherche encore mais je sais que tout cela est psychosomatique mélé a de la fatigue, ce n'est un secret pour personne , mon univers est tellement vaste que les gens ne s'imaginent pas a la sommité de choses que je peux faire et qui m'intéressent...une vieille habitude de s'occuper seule pour occuper le vide et l'ennuie en crant mes univers de conforts...et j'y reviens toujtours aussi souvent quand il me semble que le monde perds pied. 

J'ais souvent ce besoin de m'isoler et de me recentrer.Je meurs de peur de devoir faire machine arrière avec mon auto entrprise je me suis battue un an pour y arriver, et rien que l'idée de refaire les papiers pour l'annuler me donne l'impression d'avoirencore perdu du temps pour rien alors que ejsuis convaincue que ue touche le bon bout, pas de les meilleures des manières, certes va falloir modifier cela, mais je touche une chose qui vibre en moi.Donc je cherche un travail lambda alors que je ne suis pas sure de ma santé, bref, je me bat encoe pour chercher des solutions de travail, les choses ne vont pas assez vite et j'hésite s'il faut conserver ce statut d'auto entreprise pour donner des cours de professorat ou bien si je dois oublier mes reves de création et de vente et rentrer dans du taf lamba, ca la region ne le permets aps, c'est pas la meilleure region pour trouver du taf qu'on aime apart de la faire de ses propres moyens.

Je ne suis pas arrivé à avoir mon permis ma grande difficultée de vie, et pourtant je suis arivée a aller au Japon je sais que mes anges y sont pour quelque chose, maintenant que j'ai voyagé, je n'ai plusa aucunes raison de ne pas avoir pu voyager, je vais reprendre chaque jour le chemin du code en me bougeant, ..mais je suis aussi sollicitée partout par ce que j'ai sollicité pleins de gens mais je me rends compte que malgre tout, que la vie m'envoie les gens quei je dois aider et ceux qui doivent me faire réagir a m'accrocher.J'aurais voulu que pierre me motive plus mais en quelques sorte son pragmatisem parfois me fait garder les pieds sur terre sans trop m'élever dans les étoiles, garder un juste équilibres avec le risque aprfois de se retrouver avec des avis contraires, complementaire qui font refléchir...

et pourtant je dois reconnaitre que les choses s'embriquent bien au niveau de Pierre, qu'il n'est pas venu par hasard, comme un scénario bien ficelé que j'aurais écrit, il n'est pas venu pour le changer, mais il m'a changé dans ma vision de vie, je sens qu'on me demande maintenant de rester avec lui et d'aller plus loin, bien que j'ai eu des doutes ou des regrets sur mon independance ou mon engagement. J'ai besoin de neuf et de stimulation que cet enfant vienne comme il se doit, s'il doit venir écrire l'histoire, mais je ne serais apas une mère facile, ni conventionnelle.Je ne peut dire que je sois prête, mais moi qui voulait un peu de stimulation, de neauveauté et de l'experience il est temps de comprendre à tout les niveaux que je suis une femme et pas une femme enfant eternelle et que je peu donner la vie au moins une fois sans être une femelle. Tout comme le fait que tout s'est bien passé-encastré pour mon voyage au japon, un cadeau énorme, je m'en rends compte...tout comme ceux que je me suis programmée, je commence a reprenre confiance pour mon avenir, sagesse, calme, harmonie, une chambre d'hote, une boutique, un atelier, un lieu ou je reçois des amis en toute simplicité, un lieu de détente et d'échange.

Je ne crois pas utopiquement , je sais que c'est possible...je fais le pour et le contre sur mes choix, sur mes possessions, ce que je peux transmettre ou jeter, car tout est énergie qu'il faut rétribuer justement et j'aurais eu tendance a l'oublier dernièrement.

J'ai envie de prendre sinon juste soin de ceux avec qui je m'entends très bien ce qui veut dire moins de 10 personnes ce qui est déjà énorme pour un cercles d'amis.Il faut que j'en prenne bien soin comme quelques personnes dans ma famille avec qui j'ai pu vraiment partager un peu de cette 'spiritualité' équilibre.

Aujourd'hui, je n'arrive plus a pleurer, presque tout m'indifère, sauf pour les question justes pour le reste je m'endurcie, parce que dans cette vie, personne en le fera pour moi, mais j'aimerais transformer ces luttes en vague que je peux facilement voir venir et dépasser sans y penser. m'agguerire, mais je suis aussi parfois face a cette indifference face a ce flots d'informations une soupape prête a exploser, entière qui peut basculer dans un côté comme de l'autre je l'acepterais avec joie.

Mes visons se précisent, mes reves aussi et c'est logique puisque je couvre des champs de la connaissance en appliquant le droit et le gauche et le reliant par le corps calleux de mon cerveau une synthese s'échappe avec facilité ou tout les possibles...sont possibles!!...et les avis les choix ou les jugegments, l'hinibition n'ont plus leur place.Plus j'affirne mes dons, plus je leur donnes le droit d'exister et plus de choses viennent vers moi qui parfois n'ont pas de cohéerence et parfois trops , trop de choses a gerer, que je me sens immobilisée.

Mais j'ai envie encore de changement;, et de retrouver des enciennes habitudes plus viables et variées, je suis dans une prison de verre ou je me suis trop longtemps enfermé, par peur et envie de stabilité et de sécurité.

J'ai envie de consolidr mon couple en faisant des chsoes ou planifiant des choses comme au premier jour de notre rencontre.J'aimerais plus souvent prendre le temps d'inviter des amis ou bien d'aler les voirs.J'aimerais aussi obtenir le permis pour que je puisse m'indépendantiser et aider, completer et qu'on puisse compter sur moi sans qu'on s'inquiete pur moi.Mais en ce qui concerne cela ça me emble encore insurmontable, encore un verrou que j'ai du mal a dépasser...là ou d'autres ne se posent pas de question...J'ai envie de me remettre a faire de la randonnée et de revoir un club pour voir des gens que ce soit dans le spiritule ou le sport, ça me faisaitr beaucoup de bien pour mon moral d'être avec des gens bienveillant et équilibrés. Parfois j'aurais voulue m'émanciper de plus d'animaux car je reconnais que partir est mois facile et pourtant essentiel, c'est pour cela que je 'nadopterais pas plus d'animaux car nous sommes responsables e leur vie et je prefere prendre soin de ceux que j'ai déjà...

J'aimerais aussi prendre le plus de temps pour prendre soin de moi comme des bain, des soins de la peau et des ongles et des cheveux, j'aurais tendance a oublier que j'ai un corps de femme avec des besoins; et ça fait toujours du bien au moral, comme changer et prendre un thé au lieu d'un café.mettre de l'enssence , faire de la bonne cuisne à partager.

Je voudrais reprendreplus contact avec moi-même et les conseils de Lel qui ne m'ont jamais fait défaut avec mon intuition.^^

Je suis restée longtemps un robot qui cherchais la sécurité matérielle en engraneant pour le futur sans essayer de vivre son présent sans culpabilisation;toujours poussée par les autres dans une destination inconnues qui n'était pas la mienne, ni a mon rythme...Je veux devenir un trangender d'un nouveau type et j'ignore comme les especes de mon genre se débrouillent, je regrete juste de ne pas avoir pris conscience plutôt de qui j'étais reellement, mais je culpabiliserais plus ni accuserait les autres de ne pas m'en être aperçue plus tôt, mais prenant conscience de cela, beaucoup de choses s'expliquent et dans un sens ça me soulage...mais j'ai ma petite idée là dessus...puisque tout est déjà inscrit, la réponse doit s'y rouver, je dois juste prendre le temps de me calquer.

Et de me liberer de certaines petites entrave du quotidien car le maitre de ma vie, le magicien ce n'est que moi même et si il doit arriver des catastrophes autant dire que j'étais prévenue du plan,et qu'on n'y peut rien, a moins de refaire au saut quantique et de s'auto-save mais je dois encore creuser le sujet...recontruire c'est tout ce qu'il nous reste.^^

A méditer pour le reste...

Posté par oizofu à 04:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2015

Ne plus exister...

Elle s'englue inexorablement

Subodorant le destin tragique

que peut-elle faire maintenant

face a cette chute épique?

 

Elle connaissait tout les scénarii

Et c'est tout ce dont elle avait

Choisis et proposé la famelique

petite chose aigrie

 

Ou vas t'elle a présent

a demi consciente

de ses buts branlants

en devalant la pente

 

Tout s'est éparpillé

que peut-elle encore ramasser

Il ne reste plus que l'évidence

Remonter en cendre...

 

 

Posté par oizofu à 01:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2015

De toute Conscience...

J'ai le sentiment plus que jamais que quelque chose va resurgir pour faire reveler les karmas des uns et des autres.Cependant, je suis souvent tiraillée entre la peur de me séparer de ce monde qui devient de plus en plus dégoutant par aport a son image-représentation d'origine.Je devine que ne suis pas venue sur cette terre par hasard, ni a cette époque de nombreux troubles, je ne devrais ne pas avoir peur puisque je sais plus que jamais que la mort n'existe pas et que nous sommes éternel, que le terme du temps est faussé et que le vieillissement est le plus grand mensonge de tout les temps.Je suis de plus en plus convaincue que ma vraie famille n'est pas ici,mais qu'elle veille sur moi de temps en temps.J'ai le souvenir d'amis d'âmes, chaleureuse, intélligente, baigné de reconfort de lumière, ou la vie pulse, créative, illimité, chaude lumière, étendue grande et loitaines, paroles guerissantes..Je revois des scenes de l'histoire atravers mes différentes vies, je me voie en une mutitude de races, d'ambiances, de technologie anachronismes, je me suis vue aussi animal pensant intelligent, je me suis vue entre deux vies, et dans cette monotone vie actuelle, ou les rêves qui me parlent m'aide a tenir encrée en ce monde par une multitudes de mondes que j'ai du deja visiter avec des êtres hautementévolué, des lieux uniques chargé d'énergie., lourde, ou il se passe bevue sur bevue dans tout els domaines, je deviens de plus en plus claire voyante,et vois els enjeux de tout cela, cela donnes du sens et cela n'empeche m'avancé inexorable vers la porte de sortie: la mort. J'en suis venue a un point que si cela devait arriver, je ne regreterais en rien. Il n'est deja pas facile de vivre a cette époque, j'ai eu des moments tres durs, j'ai eu droits a des miracles, j'ai pu jouer avec les lois universelles, j'ai compris qu'ils y a de bonnes âmes cachées, mais aussi des âmes demoniaque aussi et des subalternes qui en portent la marque même dans notre propre famille et qu'il n'est pas facile de s'en proteger ou de leur faire entendre raison. Il faut savoir les reconnaitres très vite, quelqu'en soit l'origine notre radar-intuition doit les sentirs, et plus notre connaissance-sensation s'aiguises, plus nous devons faire confiance à la première impression.

Cette univers est fait tellement de nuances de couches, de couleurs , de rythmes, de programmes, de cycles,, de conscience differentes que nous n'avions plus qu'à choisir le rôle de notre vie. Cette richesse qui nous definie. Dieu se voit rellement a travers toutes les zones d'ombres ou de lumière que nous experimentons, il avance avec nous il n'a jamais été séparé de nous.Je veux neamoins finir cette vie un maximum car même si j'ai vecue beaucoup de nuances d'experiences, qu'elle soit consciente, physique onorique, imaginatif, il ya tellement de choses encore à comprendre-conscientiser,relater, partager, enseigenr.Je crois que mes predecesseurs chercheurs ont du se dire la même chose, plus les générations avancent et plus elle oublie, les gardiens de connaissances sont amers parfois de ne pas pouvoir donenr au plus juste et dans le temps sur terre  en fonction de notre marque energetique le bon code de notre histoire ce qui voudrait dire que nous ayons des capacitées d'ubiquités, omniscient, omnipotent.

Mais la vie est bien faite et par les loi des réincartnations, elle fait revenir des êtres qui savent déjà et qui ne manque plus que de se souvenir. Ce qui me laisse penser que tout est relaté, tout existe depuis le début, depuis le soufle de Dieu, la bonne parole s'est propagée mais a des nuances infimes de possibilitées, d'entrecroisements, de là nait le chaos, les frictions, les séparation, la vie, le chaos, et c'ets dans le mouvement que le requin vit, c'ets dans le battement d'aile de papillon que la créature oursuit son chemin se melangeant à son environnement, que le chêne esseme les glands futurs un peu plus éloignés pour que la vie renaisse-reviennent toujours un peu plus loin et tout est connecté sous un réseau invisible que seul le coeur et l'âme peuvent voir-ressentir.

C'est comme un code-rite de passsage celui qui sait , celui qui en toute conscience a bien observé, vécu, expérimenté et porteur de pleins pour transmetre comme une longue chaine ce qui demande a êtrd remplit.Tel que le ferait un moteur a eau d'un bateau, il se décharge, il avance il remplit et se decharche, comme nos multiple vies sur terre, je peux sentir ce flots, ce stream qui comme une mecanique-programme prends son chemin a sa juste place comme le ferait du sang-vie irrigué dans un coeurs pour toucher les differents organes du corps, il peut exister une religieon qui centre le coeur, l'autre sui centre le foi, mais tout cela est intrisequement relié, et ce n'est pas parce qu'on est pas dans l'organe que la felicité n'est pas avec nous, c'est la felicité qui fait fonctioner tout cela dans son en semble, et vu exterieurement d'un organe, une cellule peut voir justement à quoi il ressemble et peut le comparer(microcosme-macrocosme), il passera par toutes les les écoles pour garder l'empreinte de chacune(dichotomie), il verra qu'il est essentiel dans son chemin et vital de faire ce qu'il faut car rien n'est inutile ou qu'il soit et le but est d'en prendre conscience, on prends ce qui nous est utile sur le moment, on rejette ce qu'il ne l'est plus, comme un livre qui attirera toujours son public à tooout moment et c'ets ce qui fera prendre sa forme qui la représentera, et sa lecture qui sera dissequer dans notre resonnement. Nous sommes des êtres plusriels dans le un.Nous sommes tout cela à la fois. Nous sommes le meme reflets, il n'y a pas a avoir peur, nous aimons car l'amour est vibtration elle est tout cvomme le blanc, la page blanche qui doit se faire reecrire pour marquer le temps, l'histoire, l'avancé, la transformation, la realisation du soi.Nous sommes la musique, la danse, le dessin, la mécanique...nous sommes tout, et chacune de ces vibrations apellent ces soeurs jumeelles pour une harmonisation.Cette harmonisation équilibre qui nous rapelle le doux chant de l'unité comme un appel une adresse de chez sois ou nous savons que nous sommes bien arrivéa destination, pret a se fondre ou a repartir pour un nouveau tour.Nous ne sommes pas plus nous ne sommes pas moins, nous avons toujours l'occasion de faire quelque chose et de nous sentir en osmose, nous avons aussi le choix d'apporter un peu de lumière et de reconfort, de dire que tout va bien, quelques soit les inombrables pseudo-mort morts vécu ou evenements, nous devons rire, rire en nous même,car rien ne nous appartient et pourtant nous pouvons tout avoir en même temps, nous renaissons toujours, plus fort, plus conscient-connectré et c'est cette progression qui le plus souvent nous reveles à nous même pas la fin.Car nous la connaisson, nous retournons a la felicitée, cosncient plus que jamais, ayant prit conscience de l'unité il n'est plus utile de vivre l'individualité car nous savons ce que nous sommes tout, que tout est possible, que nous créeons les possibles avec poesie, finesse ou brutalité, nous sommes des créateurs et nous creons chaques moments que nous respirons par le souffle, la pensée les geste.

Aujourd'hui est un nouveau jour, qui veut tu être ou ne pas être ?Que veut tu apporter, renforcer, bannir, integrer, experimenter, veux tu vivre des émotions? Veux tu ouvrir la porte sur de nouvelles choses comme un pionier, veux tu fuir et faire la guerre? Chacun nait pour une raison qui lui est propre.Ne comdamnons pas trop vite les choix des un des autres, nous qui venosn tous de la souce, car il ne nous appartiens pas de savoir a notre niveau actuel les raisons, qui definissent les choix des uns et des autres.

Nous sommes a une époques ou la matière demande a s'unir a fusionner, le chaleur doit resurgir, de la chaleur nait l'enfer ou l'amour.La vie n'est que du choix, ne rester pas dans l'enfer statique du non choix, nous ne somes pas parfait, certains choix nefastes pour nous ou pour les autres peuvent se reveler a la longue bénefique et le contraire est aussi égal, n'est-ce pas merveilleux? Tel un film ou nous pourrions choisir a voonté de changer le scenario avec ses acteurs, ses élements, ses conditions,  nous sommes, des petits Dieux créateur en puissance quelque soit le moment ou nous marchons ou nous dormons, nous ne cessons jamais de creer, de creer! Mais qui dénote, écoute, retransmet? Si vous ne le faite pas, Soyez sûr que le nuage de connaissance frappera quelqu'un d'autre.Nous ne sommes jamais oubliés.Nous ne sommes jamais vraiment seul ou séparé.Chaque choses doivent se vivre pour s'impregner, se definir, pour solidifier les nuances du programme(tout les domaines de la vie séparée a priori convie tout les chercheurs a trouver: (Medecine, philosophie, spiritualité, scientifique, même un danseur peut trouver l'équation exacte en dansant...nous captons, nous compreneons, nous decomposons, pour recomposer a l'infini.), a nous de vouloir le referencer ou bien le rendre fluide pour permetre d'autres solution plus adapté avec le temps.Nous sommes es connecteurs, nous pouvons beaucoup plus que cette société veut bien nous laisser croire, nous sommes la clef, nous sommes la source et nous sommes éternels.

Je suis un oiseau fou ivre d'autenticité et d'être vérité.

Posté par oizofu à 20:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 novembre 2014

Et si cela avait été différent?

Parfois je repense à ma vie et je me demande...que ce serait-il passé si j'avais connue tout le contraire de ce qu'il m'est arrivé?Cela m'a fait comme un grand retournement je ne savais pas ce qui manquait,ce qui me manquait était l'evidence, être et vivre ce que je n'ai jamais été...et ce que j'aurais voulu être.J e ne comprenais pas mes ressentis et frustrations...Pourquoi l'envie d'être un enfant unique mâle qui serait choyé dans une famille élevée, aimante et qui prendrait toute en consideration ma personalité sensible et créative.Pas de jugements ou de justifications, juste de l'accompagnement, pas d'angoisse pour l'avenir car mes parents m'auraient créer en toute reflexion pour que je puisse avoir une assise qui me permette d'évoluer par moi même .de l'experience aussi, ils m'auraient permis de voyager, de voir le monde, de voir cette richesse de s'identifier, de rencontrer partager ressentir...d'oublier le temps qui passe et le remplir. Ne rien regretter de son enfance et aller de l'avant sans compter les heures ou les années à vivre le moment présent,trouver de l'entrain quelque soit l'age, l'envie d'avancer... j'aurais pu avoir aussi un grand frère complice qui m'aurait accompagné, montré un bout de chemin avant de passer la releve et une petite soeur qui pourrait compter sur moi, pour l'aimer et la proteger. Je repense a une grande cellule familliale ou chacun se parlerais, s'entraiderait, s'autoguerrirait patr la compréhention, l'écoute...comme une cellule familiale chaleureuse.J'aurais eu aussi des amis sans que je doivent faire des efforts vers eux, sans honte ni gene, ni justification, je me serait sentie à l'aise...On aurait vécu mille aventures dans une grand village de campagne, de mer où les étés sembleraient éternels sans soucis que de se préoccuper du présent cumulants les heureuses experiences ou ls échecs ensembles, on aurais apris a vivre en pleine nature,nos corps se débattraient sainement...pêche, camping, jouer les castors junior, parler d'avions et d'astronomie, reconnaitre les plantes et respecter les faune et la flore en les dessinant, les relatant-observant, on aurait vecu les plus beaux couchers de soleils, les milles aventures imaginaires sans que l'ont soit jugés ou dérangés, avec le temps je me serait trouvée un petit copin ou copine, peu importe les apparences quand on aime...j'aurais eu un chien qui me suivrait partout et qui me defendrait.Mes parents gentils me montrerait les choses de la vie en me guidant au mieux...J'aurais eu des grand parents que j'aurais pu chouchouter et que j'aurais rendu visite souvent.Je les auraient aidés au jardin, s'occuper des animaux, faire des cabanes et des ballades,on aurait partagé des moments de cuisine, de gateaux et patisseries, d'histoires d'antan et on aurait fait des grand repas de famiille sous un tilleul ou nous n'aurions entendu que les rires des grands et des petits, des papés jouants d'instruments pour nous faire danser...;Alors oui c'est utopique, mais bon sang pourquoi rejeter ou oublier....je n'ai rien vraiment vécu pleinement car on bride l'enfance par jugement, manque de considération et de temps...parce que ce monde court a sa perte selon ce systeme de choses; les familles sont desunies, ecorchés vives, livrées a elle-même..;on nait dans ce monde en prenant sur sois plus que quiconque car on est plus sûr qu'on ai notre place en ce monde, que ce soit pour les études, le marriage, le permis, tout coute un bras...et sous réserve de trouver un travail épanouissant et acheter une maison, même cela est devenu difficile.Au point que les gens font des enfants pour avoir des allocations pour survivre, mais que laissons nous a nos enfants quand ils viennent au monde?N'est-ce pas suicidaire au final?Avons nous réellement le droit d'avoir des enfants?

Mes parents n'étaient pas finis, ma soeur n'était qu'une fille blessé et aigrie qui voulait le faire payer a tous , mes deux frères se sont refermés, et on mis la distance, j'ai du evincer mon père car il nous faisais trop de mal et qu'on evoluait plus ensemble...Pareil pour sa mère qui se laissait bouffer par lui et qui racontait tout...pareille pour mon autre grand mère castratrice qui était témoins de jéhova radical et qui a plus proné pour un dieu vindicatif que d'amour, mon oncle mon cousin, moi-mêm tou le monde en on fait els frais...ma propre mère qui deviens aigris, pessimiste et négative en toute circonstances, qui baisse les bras, qu'ils faut comprends ret écouter...tout mes autres oncles et tantes qui devienent distants sans comprendre a cause de fausse rumeurs parce que je suis artiste intuitive, que je ne suis pas comme eux, parce que je philosophe, parce que je reflechie autrement, je dérange, on me dénigre, finir seule apart mon compagnon qui ne vient pas de ce milieu et de mes amis, me rends malade.Personne, n'écoute, chacun fait comme il veut et en attendant ils continuent leur médiocritée sans considérer les résultats foireux...

J'aurais aimé comprendre plus tôt ma sexualité plus tôt, mes capacitées, les études que j'aurais pu faire rellment au lieu de me contenter de ce là, je me sens toujours differentes pas supérieure..Qu'on explique  mes reves, mes intuitions, mes visions...J'ai du faire les choses la plupart du temps toute seule ou aider par des être supérieur pour depasser certaines pensées , carcans ou capacitées, j'ai vécue des choses uniques sacrées, j'ai pu toucher le ciel, j'ai pu toucher l'enfer..;et je vous assures qu'il n'y a rien d'extraordinaire pour vivre cela, tout cela s'applique a tout les niveaux de notre vie, je suis née plus conscience avec une bonne mémoire des choses, il n'est pas donné a tout le monde de se souvenirs de ses enciennes vies, le moment avant la naissance, le pendant avec toute les sensation et les peurs inclue..se souvenir du premier son dans la densité dans la peur, la douleur, l'abandon , les cris...puis la conscience qui nous quitte pour revenir quelques années après plus forte et qui vous rapelle qui vous êtes.Alors bien sûr je ne reproche pas au créateur-vie de m'avoir donné cette vie, il n'y a pas de hasard, encore aujourd'hui à 34 ans, je doute encore de mon but dans cette vie, je viens de perdre mon deuxième travail en 6 mois et je me dit que quelques chose se trame se profile depuis deux ans, depuis ma maladie, mes victoires, mes echecs, mes séparations, mes perditions,mes rencontres, mes folies, dois-je encore toucher le fond pour aller vers la lumière, ou bien me prépare ton a quelque chose?Je ne reste jamais trop longtemps inactive, j'ai besoin de combler ce coeur qu'on a laissé trop longtemps vide, je veux laisser ma trace sur cette terre, car je sais que quand je vais chez les autres, l'onde globale change et va dans le positif, il n'y a pas assez de gens pour representer ce qui est possible de representer parrait-il.Je suis dans les dernières lignes qui ferme la marche, je dois savoir un maximum de chose pour releguer, être consciente...Il  est vrai qu'il n'est pas obligé que ce soit toujours des gens de pauvre conditions qui le fasse, parfois la lumière a besoin d'éclairer les zones sombres.Mais la tache est vraiment ardue, je ne sais pas si je vais y arriver, ni comment, j'en suis a penser a ma propre survie, et j'etouffe de devoir tout le temps survivre, je n'atteins pas mon plein potentiel et cela m'effraie, cela me frustre, je me remplie d'ammertume, car j'ai l'impression d'avoir fait un faux depart, pas sûr que je puisse encore me proteger comme il faut...Me laisser aider je veux bien, mais la moitié sont pavé de bonnes intentions et l'autre ce sont des gens eux même en detresse...J'ai l'impression d'être toujours le juste milieu conscienent qui va se rater au moindre faux pas..au secours!!^^

Posté par oizofu à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]