Il y a des vérités que seul le temps peut expliquer. Elle a tout son temps et insidieusement elle trouve sa raison, son raisonement.

Ce que tu t'épargne tu le perds aussi en positif. Je pense encore à ma famille, cette famille qui m'a pourtant tourmentée, malmenée je repense à l'encienne maison à Pia, la maison de l'orgeil, la maison qui remplaçait le chateau de carte de Moissac, quant nous étions ensemble quant je mettais de la musique ou des films qu'on s'échangeait un peu tout pour se dire que tout allait bien, les fêtes, les repas, les noels, les anniversaires, les oeufs de paques, les sorties en famille, les piques nique, les rires, les rassemblements, les projets en commun ,faire les boutiques entre femmes(enfin ma soeur et ma mère, moi je ne me suis jamais vu entièrement femelle, je me sens toujours aussi herma dans ma tête), le fait d'être rassuré de faire partit d'un clan, de compter un peu sur l'autre ne fusse que par sa présence...sauf que tout cela était basé sur du faux(elle savait que tantr qu'elle avait ce pilir elle nous tenait en hotage...), des fausseées, des faux -semblant forçé, chacun jouant le rôle de sa propre tombe en croyant que chacun pouvait sauver l'autre, et jusqu'a ce que chacun prenne son propre cheminde non sens , car sans l'autre nous ne somms plus rien...

Je ne remets pas en cause que ma mère croyait en cette famille tout comme ma soeur ou ma grand mère, mais idéees érronées de leur propre bonheur et de croire qu'on peut avoir du contôle sur les autres, juqu'à ce que je me ravise et que je me dise que chacun de nous essayons d'être un semblant de quelque chose, nous ne sommes et n'avons jamais été vraiment ce que nous voulions dans la perfection, nous ignorions ce que nous ne voulions pas devenir mais fallait bien choisir un chemin.

J'ai envie de ne plus regarder en arrière c'est trop dur de revenir en arrière et je ne crois pas que je regrette le geste de m'être protégée et d'avoir coupé les ponts pour mon propre bien ou ma survie, j'ai quand même un peu d'estime, ces gens me détruisaient, ce n'est pas une histoire de fierté mais d'évidence, je ne veux pas m'enfoncer dans la bétise en continuant à fulminer pour ou contre eux, je laisse tomber l'affaire je n'ai plus peur d'eux, ni de ce qu'ils deviennent est-ce que je deviens plus forte ou plus faible?Aujourd'hui je n'en sais rien,e st-ce vraiment important? Mon attention se porte-elle ailleurs?

Toujours est-il que je ne les recontres plus et ce n'est pas plus mal, ce n'ets pas une histoire d'évoluer mais de voir ce que l'on veut dans le tangible ou la matière et ravailler avec nous els alchimistes conscient on ne peux plus se permetre de travailler avec des élements defectueux qui nous apporteraient que des problèmes et pour cela il faut trouver d'autres chemins, d'autres réponse en se tranfigurant de cette matière ou nous nous positions dans notre niveau social-conscience-educatif-responsabilitée , je dois couper la branche et oublier que j'avais une soeur, un père , ujne grand mère, une tante, des oncles, des cousins et tout ceux qui veulent m'alourdir... je comprends que je dois encore prendre mes distances sans les juger car eux même on des moments de faiblesses et de force, que ça soit dans leur croyances, leur victoires, leur conneries... Qu'ils fassent leur vies, elles leur est utile, on doit s'accepter tel que l'on est, mais ne jamais s'imposer l'un a l'autre car on en sait jamais a quel niveau de perception nous ressentons les choses de la vie.notre éreure est de croire que les gens peuvent voir ou nous comprendre tel que nous aimerions être compris ou vu.Cette sagesse m'avait quittée, cette vision, car j'étais coupée de mon conseiller Lel, des livres , de ma recherche intérieure, car avec Pierre et son univers sacrement remplis et de nouvraux objectifs et de tout els evenementtiel qui comtribue a ma transfaormation intérieure je m'étais un peu perdue... jusqu'encore changer d'avis sur plein de choses, j'en suis conscience, ça ne s'aret jamais jusqu'a notre mort...

C'est moi qui est changé, qui ai oublié, je peux décider de rester spirituelle, même si les choses, les gens, les évenements semblent parfois aller au contraire.J'ai reçue des claques, des leçons de mes propres amis me reservant mes paroles bienveillantes, je n'avais pas vu qu'avec ma maladie , la perte de mon emploi, les histoires de famille, les coups dur, les déplacements que j'étais devenue négative, j'en suis même venue a douter et ne plus avoir vraiment confiance en moi alors que LEL et la vie n'ont pas cessé de me montrer qu'ils me soutiennent toute cette année 2015 en année 8 qui fut plus enrichissant en rencontres, voyages et moyens.

J'ai vraiment donné-récolté pour avoir tout ces cadeaux? Je me demande si parfois je les ai méritées, je me demande si je ne dois pas m'habituer à cela car rien n'est aquis tout change et rie ne nous appartient vraiment.

Aujourd'hui on me dit que j'ai une maladie chronique qu'il faudra suivre toute ma vie, qu'il va falloir prendre sur moi, faire du sport, voir faire un regimerégulier, un suivie de kiné et d'acuponcteur, je cherche encore mais je sais que tout cela est psychosomatique mélé a de la fatigue, ce n'est un secret pour personne , mon univers est tellement vaste que les gens ne s'imaginent pas a la sommité de choses que je peux faire et qui m'intéressent...une vieille habitude de s'occuper seule pour occuper le vide et l'ennuie en crant mes univers de conforts...et j'y reviens toujtours aussi souvent quand il me semble que le monde perds pied. 

J'ais souvent ce besoin de m'isoler et de me recentrer.Je meurs de peur de devoir faire machine arrière avec mon auto entrprise je me suis battue un an pour y arriver, et rien que l'idée de refaire les papiers pour l'annuler me donne l'impression d'avoirencore perdu du temps pour rien alors que ejsuis convaincue que ue touche le bon bout, pas de les meilleures des manières, certes va falloir modifier cela, mais je touche une chose qui vibre en moi.Donc je cherche un travail lambda alors que je ne suis pas sure de ma santé, bref, je me bat encoe pour chercher des solutions de travail, les choses ne vont pas assez vite et j'hésite s'il faut conserver ce statut d'auto entreprise pour donner des cours de professorat ou bien si je dois oublier mes reves de création et de vente et rentrer dans du taf lamba, ca la region ne le permets aps, c'est pas la meilleure region pour trouver du taf qu'on aime apart de la faire de ses propres moyens.

Je ne suis pas arrivé à avoir mon permis ma grande difficultée de vie, et pourtant je suis arivée a aller au Japon je sais que mes anges y sont pour quelque chose, maintenant que j'ai voyagé, je n'ai plusa aucunes raison de ne pas avoir pu voyager, je vais reprendre chaque jour le chemin du code en me bougeant, ..mais je suis aussi sollicitée partout par ce que j'ai sollicité pleins de gens mais je me rends compte que malgre tout, que la vie m'envoie les gens quei je dois aider et ceux qui doivent me faire réagir a m'accrocher.J'aurais voulu que pierre me motive plus mais en quelques sorte son pragmatisem parfois me fait garder les pieds sur terre sans trop m'élever dans les étoiles, garder un juste équilibres avec le risque aprfois de se retrouver avec des avis contraires, complementaire qui font refléchir...

et pourtant je dois reconnaitre que les choses s'embriquent bien au niveau de Pierre, qu'il n'est pas venu par hasard, comme un scénario bien ficelé que j'aurais écrit, il n'est pas venu pour le changer, mais il m'a changé dans ma vision de vie, je sens qu'on me demande maintenant de rester avec lui et d'aller plus loin, bien que j'ai eu des doutes ou des regrets sur mon independance ou mon engagement. J'ai besoin de neuf et de stimulation que cet enfant vienne comme il se doit, s'il doit venir écrire l'histoire, mais je ne serais apas une mère facile, ni conventionnelle.Je ne peut dire que je sois prête, mais moi qui voulait un peu de stimulation, de neauveauté et de l'experience il est temps de comprendre à tout les niveaux que je suis une femme et pas une femme enfant eternelle et que je peu donner la vie au moins une fois sans être une femelle. Tout comme le fait que tout s'est bien passé-encastré pour mon voyage au japon, un cadeau énorme, je m'en rends compte...tout comme ceux que je me suis programmée, je commence a reprenre confiance pour mon avenir, sagesse, calme, harmonie, une chambre d'hote, une boutique, un atelier, un lieu ou je reçois des amis en toute simplicité, un lieu de détente et d'échange.

Je ne crois pas utopiquement , je sais que c'est possible...je fais le pour et le contre sur mes choix, sur mes possessions, ce que je peux transmettre ou jeter, car tout est énergie qu'il faut rétribuer justement et j'aurais eu tendance a l'oublier dernièrement.

J'ai envie de prendre sinon juste soin de ceux avec qui je m'entends très bien ce qui veut dire moins de 10 personnes ce qui est déjà énorme pour un cercles d'amis.Il faut que j'en prenne bien soin comme quelques personnes dans ma famille avec qui j'ai pu vraiment partager un peu de cette 'spiritualité' équilibre.

Aujourd'hui, je n'arrive plus a pleurer, presque tout m'indifère, sauf pour les question justes pour le reste je m'endurcie, parce que dans cette vie, personne en le fera pour moi, mais j'aimerais transformer ces luttes en vague que je peux facilement voir venir et dépasser sans y penser. m'agguerire, mais je suis aussi parfois face a cette indifference face a ce flots d'informations une soupape prête a exploser, entière qui peut basculer dans un côté comme de l'autre je l'acepterais avec joie.

Mes visons se précisent, mes reves aussi et c'est logique puisque je couvre des champs de la connaissance en appliquant le droit et le gauche et le reliant par le corps calleux de mon cerveau une synthese s'échappe avec facilité ou tout les possibles...sont possibles!!...et les avis les choix ou les jugegments, l'hinibition n'ont plus leur place.Plus j'affirne mes dons, plus je leur donnes le droit d'exister et plus de choses viennent vers moi qui parfois n'ont pas de cohéerence et parfois trops , trop de choses a gerer, que je me sens immobilisée.

Mais j'ai envie encore de changement;, et de retrouver des enciennes habitudes plus viables et variées, je suis dans une prison de verre ou je me suis trop longtemps enfermé, par peur et envie de stabilité et de sécurité.

J'ai envie de consolidr mon couple en faisant des chsoes ou planifiant des choses comme au premier jour de notre rencontre.J'aimerais plus souvent prendre le temps d'inviter des amis ou bien d'aler les voirs.J'aimerais aussi obtenir le permis pour que je puisse m'indépendantiser et aider, completer et qu'on puisse compter sur moi sans qu'on s'inquiete pur moi.Mais en ce qui concerne cela ça me emble encore insurmontable, encore un verrou que j'ai du mal a dépasser...là ou d'autres ne se posent pas de question...J'ai envie de me remettre a faire de la randonnée et de revoir un club pour voir des gens que ce soit dans le spiritule ou le sport, ça me faisaitr beaucoup de bien pour mon moral d'être avec des gens bienveillant et équilibrés. Parfois j'aurais voulue m'émanciper de plus d'animaux car je reconnais que partir est mois facile et pourtant essentiel, c'est pour cela que je 'nadopterais pas plus d'animaux car nous sommes responsables e leur vie et je prefere prendre soin de ceux que j'ai déjà...

J'aimerais aussi prendre le plus de temps pour prendre soin de moi comme des bain, des soins de la peau et des ongles et des cheveux, j'aurais tendance a oublier que j'ai un corps de femme avec des besoins; et ça fait toujours du bien au moral, comme changer et prendre un thé au lieu d'un café.mettre de l'enssence , faire de la bonne cuisne à partager.

Je voudrais reprendreplus contact avec moi-même et les conseils de Lel qui ne m'ont jamais fait défaut avec mon intuition.^^

Je suis restée longtemps un robot qui cherchais la sécurité matérielle en engraneant pour le futur sans essayer de vivre son présent sans culpabilisation;toujours poussée par les autres dans une destination inconnues qui n'était pas la mienne, ni a mon rythme...Je veux devenir un trangender d'un nouveau type et j'ignore comme les especes de mon genre se débrouillent, je regrete juste de ne pas avoir pris conscience plutôt de qui j'étais reellement, mais je culpabiliserais plus ni accuserait les autres de ne pas m'en être aperçue plus tôt, mais prenant conscience de cela, beaucoup de choses s'expliquent et dans un sens ça me soulage...mais j'ai ma petite idée là dessus...puisque tout est déjà inscrit, la réponse doit s'y rouver, je dois juste prendre le temps de me calquer.

Et de me liberer de certaines petites entrave du quotidien car le maitre de ma vie, le magicien ce n'est que moi même et si il doit arriver des catastrophes autant dire que j'étais prévenue du plan,et qu'on n'y peut rien, a moins de refaire au saut quantique et de s'auto-save mais je dois encore creuser le sujet...recontruire c'est tout ce qu'il nous reste.^^

A méditer pour le reste...