Cette petite insidieuse me traine dans sa folie ou le temps ne ferait pas loi même si le soleil était de son plus éclatant.Ma conscience perds le fil conducteur de la raison et il serait difficile de définir ce qu'est réellement l'ordre des choses d'un point de vu au plus approfondit de mon être.J'ai perdu le gouvernail, et mon bateau entrevois d'autre horizons dans les méandres d'un brouillard ayant pris la consistance d'une soupe de gris qui veut m'avaler; m'annihiler dans sa tempête faites de règles et de logique, mais je lutte car j'entrevoie la lumière, je sais qu'elle existe, tell une légende, un souffle à peine murmuré dans la conscience des hommes qui s'efface dans les abimes de l'illusion matérielle.Je suis enfermée, malmenée dans dans ce bocal de cristal si fragile, ou se mêle émotion, conscience et intuition... et pourtant si je devais la quitter, le monde de ce bocal ne changerai pas pour autant, on pourrait me maudire d'être partie ailleurs, mais ce qui risque de changer c'est moi même et tout ses horizons si peu emprunté au courage, au détachement, au laché prise, et au renouveau.
J'ai besoin d'une bouée de sauvetage, je ne sais pas par où commencer, ni ou la trouver car ma vue se trouble, sous le poids des responsabilités, des devoirs ,des pseudo objectifs..., Ou bien serais-ce une fuite en avant encore une fois?J'ai perdue déjà pied...je sais que l'aide ne viendra pas de l'extérieur tant que je ne prendrais pas une décision drastique.Je ne suis même pas sûre que mes paroles, ou mon être en général soit compris, et je ne comprends pas moi non plus pourquoi je m'évertue à rester alors que mon âme me souffle corps et âme de partir me réaliser ailleurs encoe une fois, mais ma conscience cette insidieuse qui connait l'amour, la peur, me ramène toujours a mon point de départ.Le poids des responsabilités, de ne pas blesser,la conscience au moins d'avoir pu au moins apporter quelque chose.A moins que ce soit cet ego qui encore par le biais des émotions joue une encre annoncé sans pour autant la voir? Dieu qu'il est difficile d'être un être humain fait de conscience, de responsabilités, est-ce que la libre arbitre a vraiment été un cadeau?Tel un philosophe je vais encore me pencher encore sur la question de l’Âme et l'esprit humaine avant qu'il ne soit trop tard...^^ (Extrait de mon petit livre de pensées..